Accueil > Rechercher > Expositions virtuelles > Dans le retro > Des bandits en auto ! La « Bande à Bonnot » et les « brigades du Tigre »

Rechercher

 

Des bandits en auto ! La « Bande à Bonnot » et les « brigades du Tigre »

258_1_img.jpg

Cote : 1373W 1

La photographie a été prise lors de l’arrestation de la bande à Choisy-le-Roi le 27 avril 1912.

Pour faire face à un nouveau type de criminalité s’appuyant sur les progrès techniques, douze brigades régionales de police mobile sont créées en 1907, à l’initiative de Georges Clemenceau (1841-1929), alors ministre de l’Intérieur, surnommé « le Tigre ». Plus connues sous le nom de « brigades du Tigre », elles sont toutes équipées de voitures, dès 1910. La 1ère brigade mobile, responsable notamment de l’arrestation de la célèbre bande à Bonnot en 1912, quitte Paris pour s’installer à Versailles dans les années 1920. Doué en mécanique, Jules Bonnot (1876-1912) s’intéresse très vite à l’automobile. Poursuivi pour des affaires diverses liées à son militantisme anarchiste, souvent en vadrouille, il trouve des emplois successifs chez différents constructeurs ; en 1910, lors d’un séjour à Londres, il occupe même le poste de chauffeur de Sir Arthur Conan Doyle. Le 21 décembre 1911, il met au point, avec deux complices, le braquage de la Société générale, rue Ordener à Paris, utilisant une automobile, véritable innovation dans ce type d’attaque. C’est le début d’une série de vols et de braquages organisés par les « bandits en auto ».

Zoom sur



Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits