Accueil > Rechercher > Expositions virtuelles > Dans le retro > Quand automobilisme rime avec féminisme La Duchesse d’Uzès, une femme trépidante

Rechercher

 

Quand automobilisme rime avec féminisme La Duchesse d’Uzès, une femme trépidante

266_1_img.jpg

Descriptif : Le château de Bonnelles (carte postale)

Publication : Le 24 avril 1898, la presse annonce : « Mme la duchesse d’Uzès a passé hier son examen de conductrice automobile » ; « coiffée d’un petit chapeau de feutre noir qu’elle portait incliné sur l’oreille, [elle] tenait en main la barre de direction, qu’elle manoeuvrait très savamment ». Marie, Adrienne, Anne, Victurnienne, Clémentine de Rochechouart-Mortemart (1847-1933), duchesse d’Uzès, devient la première femme à passer le permis de conduire. Elle est aussi la première femme verbalisée pour excès de vitesse, un mois et demi plus tard : elle a en effet pulvérisé la limite autorisée à 12 km/h ! Arrière-petite-fille de la « Veuve Clicquot », propriétaire d’une célèbre maison de champagne, elle réside très souvent au château de Bonnelles, où elle organise des chasses à courre auxquelles participe le Tout-Paris. Passionnée de progrès, militante de l’émancipation féminine, c’est tout naturellement qu’elle préside l’Automobile Club féminin en 1926.

Zoom sur



Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits