Accueil > Nous connaître > Nos actualités > Actualités archivées > Actualités 2013 > Centenaire de la première photographie aérienne des Yvelines

Nous connaître

Centenaire de la première photographie aérienne des Yvelines

Téléphotographie du château de Wideville, 6 avril 1913 AD78 - 3Fi67 1

La plus ancienne photographie aérienne des Yvelines conservée aux Archives départementales vient d’avoir cent ans. Réalisé le 6 avril 1913 du haut d’une montgolfière élevée à 700 mètres au-dessus du sol, ce cliché présente le château de Wideville à Crespières. L’auteur dont le nom reste à ce jour inconnu a souhaité valoriser par un cadrage soigné, la propriété du Comte de Galard dont les parterres brodés de fleurs de lys seront diffusés sur des cartes postales à travers le monde.

 

Réaliser une photographie aérienne au début du XXe siècle demeure une opération délicate. Embarqué à bord d’un aérostat, le photographe dont le matériel volumineux ne facilite pas les prises de vue en série et spontanées, doit adapter son appareil à un sujet éloigné et mouvant.
Un cliché comme celui de Wideville résulte de nouveaux procédés photographiques comme la téléphotographie (technique de la photographie des sujets éloignés), dont Ernest Moussard (1859-1940) résidant à Bonnières-sur-Seine est l’un des pionniers. Il créé de toutes pièces des appareils adaptés à l’aéronautique. Son travail est remarqué à l’exposition universelle de Bruxelles en 1905 et récompensé par une médaille d’or à celle de Turin en 1911.

 

Avant d'être utilisées par l'armée, les téléphotographies étaient développées et conservées par des cercles de passionnés. Malheureusement, peu d'entre elles ont traversé un siècle. Seule leur reproduction sous forme de cartes postales a assuré leur pérennité comme c'est le cas pour celle du château de Wideville.

Accèder à la base des cartes postales


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits