Accueil > Nous connaître > Nos actualités > Actualités archivées > Actualités 2013 > Patrimoine industriel > Les Machines à vapeur dans les Yvelines entre 1826 et 1939

Nous connaître

Les Machines à vapeur dans les Yvelines entre 1826 et 1939

La pompe à feu de Marly de F.-C. Cécile et L. Martin. Dessin réalisé par Cécile, 1819. Archives des Yvelines, 2Q 438/9

Par Wilfrid Éon, attaché de conservation du patrimoine aux Archives des Yvelines

Les Yvelines comptaient plus d’un millier de machines à vapeur fixes au début de la Première Guerre mondiale. Bien que l’introduction de l’énergie vapeur se soit faite tardivement dans le département, la première pompe à feu réalisée par Cécile et Martin pour l’approvisionnement hydraulique de Versailles fut l’une des plus puissantes en Europe pour l’époque. L’usage de ces machines s’est ensuite systématisé dans tous les secteurs de l’industrie, de l’artisanat et des services publics.

Fierté de leurs propriétaires ou louées dans la presse, que reste-t-il de ces monstres de technologie ? De ces cheminées ? De ces bâtiments aux hautes fenêtres qui les abritaient ? Au milieu d’un désert patrimonial, la conservation intacte de la machine Farcot à Bonnière-sur-Seine tient quasiment du miracle.

Mardi 15 janvier 2012 à 19h | Musée Promenade Marly-Louveciennes
La Grille-Royale - Parc de Marly - 78430 Louveciennes


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits