Accueil > Nous connaître > Sauvegarder et transmettre le patrimoine monumental et mobilier > Un autre regard sur le patrimoine : 20 ans de restaurations > Ils ne sont pas tissés de nostalgie...

Nous connaître

Ils ne sont pas tissés de nostalgie...

sainte.jpg

...les objets que nous avons reçus en héritage. L’héritage on l’ignore, le rejette, le dilapide, on se l’approprie. Cet objet qui survit malgré tout, nous interpelle quand on ne sait plus le nommer ou en lire le sens.

Conserver, voire restaurer, c’est permettre à une œuvre unique, marqueur de temps, de témoigner encore, pour ne pas perdre la trame. Comme la restauration d’un tissu se fait par des points de renfort : on ne renouvelle pas les fibres fatiguées, mais on peut prolonger la cohésion d’un tissu précieux.

Le maintien dans son contexte permet de ne pas en faire un objet figé, hors d’usage, et si la réparation donne à nouveau envie de s’en servir, c’est tant mieux… avec quelques précautions pour accompagner l’utilisation d’un matériau fragile. Et si l’utilité en est perdue, si on ne peut plus l’appréhender qu’avec le regard, il peut rester là, dans son environnement, tel la navette qui a conduit un fil, au repos sur le métier. Il s’agit toujours de maintenir le tissu.


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits