Accueil > Nous connaître > Nos actualités > Actualités archivées > Actualités 2017 > Le calendrier de l'Avent des Yvelines > 23 - Mantes-la-Jolie | Il est venu le temps de la collégiale

Nous connaître

23 décembre

FRAD078_150_2F212_01.jpg

Il est venu le temps de la collégiale

Vue de la façade occidentale de la collégiale Notre-Dame, pendant sa restauration en 1890

 

Érigée à la place d’une ancienne église, la construction de la collégiale a commencée en 1155 et fut achevée, après une succession d'additions et de modifications, vers 1350. La collégiale était comprise dans l’enceinte du château royal de Mantes qui fut détruite au XVIIIe siècle.

Pendant la Révolution française, la collégiale est gravement endommagée. En particulier, de nombreuses statues de la façade ont été mutilées en 1794.

Le 30 mai 1944, un important bombardement aérien allié, visant le pont de Mantes, détruit une grande partie du vieux centre de Mantes-la-Jolie. La collégiale est miraculeusement peu touchée.

 

Classée au monument historique en 1840, elle connait depuis le XIXème siècle plusieurs campagnes de restauration.

La restauration de la tour nord est réalisée de 1851 à 1855 sous la direction d'Alphonse Durand, architecte de Mantes-la-Jolie, élève de Viollet-le-Duc. Il décida de la reconstruire à l'identique de la tour sud, outrepassant quelque peu le principe d'une restauration et relie les deux tours par une haute galerie de colonettes.

Depuis le début du XXIe, la toiture a été entièrement refaite, la rosace a été restaurée et, la façade nord est en cours de restauration.

 

 

Support
Photographie sur papier albuminé

Référence
Archives départementales des Yvelines
Fonds de la commission des antiquités et des objets d'art
2F 212/1


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits