Accueil > Nous connaître > Nos actualités > Actualités archivées > Actualités 2018 > 80 ans de la SNCF

Nous connaître

80 ans de la SNCF

EVENEMENT

Collecte SNCF 80 ans

Collecte de documents

 

Les 6 et 7 avril 2018, les Archives départementales des Yvelines participaient à l’événement « 80 ans de la SNCF » en proposant une collecte de documents auprès de tous les particuliers qui conserveraient des souvenirs professionnels ou de famille liés au train. Ces journées ont été l’occasion de présenter au public les fonds exceptionnels des Archives départementales consacrés aux chemins de fer, de parcourir des expositions spécifiques, et de visiter les espaces de conservation.

 

Qu’est-ce l’événement « 80 ans de la SNCF » ?

Pendant toute l’année 2018, SNCF invitait les Français à célébrer avec elle ses 80 ans.

Cet anniversaire était placé sous un double signe : celui du patrimoine, avec une invitation au partage, et celui de l’innovation qui faisait découvrir le Groupe SNCF d’aujourd’hui et le projetait vers l’avenir des mobilités. Près d’un Français sur cinq a un parent ou un ancêtre cheminot. Chaque famille a sans doute des photos qui traînent dans un carton, des cahiers d’apprentis laissés par un grand-père, des billets de train conservés en souvenir d’un voyage, des objets liés à la SNCF. Alors, pourquoi ne pas les mettre en lumière, les partager ? Une plateforme a été spécifiquement créée pour l’occasion à l’adresse : www.collection80.sncf.com sur laquelle il est d’ores et déjà possible de déposer des documents en ligne. La SNCF proposait aussi de rencontrer les contributeurs en direct en organisant différents points de collecte tout au long de l’année.

 

Deux journées de collecte dans les Yvelines

Les vendredi 6 et samedi 7 avril 2018, de 10h à 17h, archivistes et personnels de la SNCF ont accueilli aux Archives départementales des Yvelines tous ceux qui souhaitaient faire connaître leurs archives privées sur cette thématique. Ils ont été invités à apporter leurs documents pour les faire numériser sur place et les publier sur la plateforme. Ils pouvaient également proposer des dons.

 

Des fonds exceptionnels aux Archives départementalesAffiche Chemins de fer de l'Ouest

Les Archives départementales conservent un fonds exceptionnel concernant les premières lignes de chemin de fer et de tramways à destination des voyageurs. Le territoire actuel des Yvelines et des Hauts-de-Seine a été un véritable laboratoire du système technique ferroviaire et de gestion de l’espace public autour de ce réseau : construction des premiers ouvrages d’art comme le viaduc du Val Fleury de Meudon et la rampe de St Germain, des premières gares en centre-ville comme les gares rive droite et rive gauche de Versailles, mise en service des premiers tramways à vapeur entre Rueil et Marly, création du plus important centre ferroviaire à Trappes regroupant un dépôt de locomotives, une gare de triage et une cité cheminote… une exposition de quelques documents de ce fonds a été présentée pendant ces journées.

 

La cité des dents de scie, histoire d'un patrimoine

Anissa Lamri, de "Mémoire de Trappes" était exceptionnellement présente pour présenter son ouvrage sur la cité des dents de scie à Trappes, une cité construite à l'entre-deux-guerres, implantée à proximité de la gare de Trappes et destinée aux cheminots de la Compagnie des chemins de fer de l'Etat. Elle a présenté également les activités de, Mémoire de Trappes, qui collecte, conserve et sensibilise les habitants à la mémoire du patrimoine local.

Retrouvez Anissa Lamri samedi 7 avril de 10h à 17h.

 

Exposition photo 3 heures par jour, 15 heures par semaine, 60 heures par mois

Exposition photos Jean-Bernard Barsamian

Le photographe Jean-Bernard Barsamian a partagé des instants capturés pendant ses trajets quotidiens sur les lignes du RER : « Voilà 3 ans que j’ai repris les transports en commun et que j’y passe une grande partie de mon temps à l’instar de nombreux Franciliens. Comme beaucoup, je lis, j’écoute de la musique, je dors pendant mes parcours quotidiens. J’observe également les gens, les paysages et surtout la vie qui passe dans le RER. J’ai commencé à faire des photos « sur le vif » de ce qui m’interpelait, de ce qui attirait mon attention. Quel meilleur outil que le smartphone pour saisir au mieux l’instantanéité de ces morceaux de vie ? »


 

 

 

 

Des visites des Archives départementales

Pendant ces journées, les Archives proposaient de visiter les coulisses des Archives, des espaces en temps normal non accessibles au public.


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits