Accueil > Nous connaître > Nos actualités > Zoom sur > LE DOCUMENT DU MOIS

Nous connaître

Nouveau plan de Versailles, 1781, par Contant de La Motte, Archives départementales des Yvelines, J3348

 

 


Un plan aux multiples secrets

Il se présente sous un format de 73 cm de hauteur et 112 cm de largeur, dans une composition à l’encre de chine réalisée à la plume sur un support papier qui lui confère cet aspect aquarellé. Ce plan a servi de matrice à l’élaboration de plans gravés édités à l’attention des visiteurs à Versailles. On y trouve les indications des bâtiments publics et des fontaines. Il a été dessiné par Contant de la Motte, ingénieur et géographe.

 

 

 

 

 Issu du cabinet de géographie de Louis XVI, ce plan comporte, si on l’observe attentivement, vingt annotations autographes du roi.

 

Ces mentions ont été récapitulées postérieurement à la Révolution, dans la partie basse du plan et témoignent autant du goût avéré du roi pour la cartographie que de sa connaissance précise de son domaine de Versailles.

 

 

 

 

 

 

Sans doute récupéré par un serviteur du roi ayant accès à son cabinet de géographie, le plan nous est ainsi parvenu après que nombre d’archives du domaine ont été transférées aux Archives nationales après la Révolution. En effet, le plan n’a reparu qu’en 1895, et on a longtemps pensé que les traces visibles de brûlures auraient été causées par un séjour prolongé derrière une plaque de cheminée d’un château des environs de Versailles. Il y aurait ainsi été caché afin d’être soustrait aux séquestres révolutionnaires.  Quoiqu’il en soit c’est après une longue errance que ce plan est parvenu aux Archives départementales des Yvelines sous la forme extraordinaire d’un don et qu’il a ainsi pu retrouver les collections publiques.                         

 

Le domaine de Versailles

Le domaine de Versailles représente une institution puissante qui gère un très vaste ensemble de propriétés et de seigneuries bien groupées autour du château, et dépassant le cadre du parc. La seigneurie de Versailles acquise de l'archevêque de Paris, François de Gondi, en 1632, par Louis XIII pour y faire un refuge de chasse, se transforme au cours des XVIIe et XVIIIe siècles en un vaste domaine. Dès 1662, Louis XIV entreprend d'agrandir le parc du château.

En 1671, pour développer le peuplement d'un quartier neuf, le roi lance une véritable charte de fondation dotée de privilèges attractifs (dons de places à bâtir).

En 1682, Louis XIV fixe à Versailles le siège du gouvernement. Dès 1683, le Grand Parc créé autour du Petit Parc, englobe près de huit mille hectares et des paroisses entières (Guyancourt, Bois-d'Arcy, Noisy).

Jusqu'en 1715, les acquisitions et les échanges se poursuivent sur Guyancourt, Buc, Chevreuse. Une partie du Grand Parc est détachée en 1700 pour former le parc du château de Marly. En 1715, le domaine couvre une quinzaine de paroisses correspondant à trois mille cinq cents hectares de fermes et deux mille cinq cents hectares de bois. Après 1716, le domaine privé du roi est rattaché au domaine de la Couronne, géré par un intendant qui prend le nom de Gouverneur et capitaine des chasses. Les acquisitions se poursuivent à l'est de Versailles : domaine des Célestins, domaines de Clagny et Glatigny (Versailles), domaine de Meudon. A la Révolution, le domaine se compose d'environ treize mille hectares.

Un nombre important de cartes et plans de la ville et du domaine de Versailles compose ce fonds que l’on retrouve dans la série A des Archives départementales des Yvelines. En dehors de cinq pièces sur parchemin des XIVe et XVIe siècles, l'ensemble des documents conservés date des XVIIe et XVIIIe siècles. On retrouve également des plans relatifs au domaine dans les sous-fonds des arpenteurs-géographes du Roi, que sont Matis et Laseigne.


Espace personnel
© Archives départementales des Yvelines - Plan du site - Extranet - Mentions légales - Crédits