Archives départementales des Yvelines

Château et jardins

À Thoiry, les ancêtres parlent

Au Château de Thoiry, le premier fonds d'archives privées numérisé en France
Paul de La Panouse ouvre à tous et sur Internet
900 ans d'histoire de l'Europe et la vie intime de ses ancêtres

Pour la première fois dans des archives privées, trois personnes passionnées d'histoire, Arnaud Ramière de Fontanier, directeur des Archives des Yvelines et conservateur général du Patrimoine, le comte Philippe de Bagneux, initiateur du projet, et Paul, vicomte de La Panouse et châtelain de Thoiry, numérisent un fonds d'archives inédit et d'un grand intérêt historique pour le mettre sur internet.

Parmi les châteaux encore habités par des générations d'une même famille, Thoiry a réuni d'exceptionnelles archives, mémoire du pays, de cultures disparues et des fonctions d'ancêtres illustres. Souvent, une fille unique, dernière du nom, épousait un cousin et apportait ses archives. Paul de la Panouse a dans ses ancêtres sept fois Guillaume de Marescot, châtelain de Thoiry en 1609, plusieurs fois les ducs de Mortemart, les marquis de Vogüé. Ces convergences, dues aux hasards de la génétique et des événements de la vie, ont constitué un trésor de mémoire qui dormait dans 55 malles d'archives.

Paul de la PanousePaul de La Panouse, enfant, en jouant dans les greniers de Thoiry, y avait trouvé ces archives, cachées lors de la guerre. En les lisant, il a remonté le temps dans une quête passionnée. Son arrière-grand-mère, comtesse de Durfort, dont un grand-père était né sous Louis XVI, avait vu des hommes marcher sur la lune et avait gardé jusqu'à sa mort à 103 ans sa curiosité intellectuelle. Elle lui fit découvrir les êtres à travers les événements.

Elle lui confia ses archives héritées des ducs de Mortemart, des ducs de Nevers et autres ancêtres, pour qu'il les valorise dans la visite de Thoiry. Paul de La Panouse, qui aime guider les visiteurs, avait exposé des documents remarquables mais l'ensemble des archives restait entassé dans les malles.
Paul de La Panouse témoigne : L'ouverture du Château, des jardins et du parc à 17 millions de visiteurs en 34 ans, a été une aventure très gratifiante, et ce sera une satisfaction tout aussi grande de rendre accessible la mémoire historique et familiale au monde entier. A Thoiry, la tradition familiale complète, éclaire et personnalise les manuscrits historiques.

Mme de Tourzel
Mme de Tourzel

La généalogie révèle que nous sommes solidaires par le sang plus qu'on l'imagine, rendant absurde le racisme. Louis XIV a quatre fois pour ancêtre Koutien, Khan des Coumans, turco-mongols. Les rois d'Espagne et de France descendent du prophète Mahomet et d'Omar, le premier calife, et ils le prouvent par des généalogies écrites que n'ont pas les dynasties arabes. Les ennemis ont vite des descendants communs. Beaucoup de mes ancêtres furent victimes de la Révolution, tel le duc de Brissac, dont on s'amusa à faire rouler la tête aux pieds de sa maîtresse, la comtesse du Barry. D'autres furent les bourreaux, tel Jean Baptiste Perrin, député des Vosges, qui vota la mort du Roi Louis XVI. Son département fut celui qui envoya le plus d'argent et de soldats à la République.

Celle-ci le remercia en nommant, "Place des Vosges", l'ancienne "Place Royale" à Paris. Autre ancêtre, la duchesse de Tourzel refusa de quitter les enfants royaux, dont elle était gouvernante. Elle accompagna le Roi Louis XVI et la Reine Marie Antoinette lors de la Fuite à Varennes et dans la prison de la Conciergerie.

Nous sommes aussi solidaires par les liens de l'esprit et du coeur. Un mot ou un événement surgi de la nuit du temps nous aide à nous projeter dans l'inconnu du futur. Savoir se situer dans l'histoire est une découverte de soi et une ouverture aux autres, dans cette aventure unique, qui est notre vie. La mort, contrepoint inévitable de la vie, serait-elle le passage nécessaire pour que notre être soit victorieux du temps ?

Conserver, ce n'est pas garder les documents dans l'oubli étiqueté des étagères, c'est offrir à tous le pouvoir de réveiller la mémoire des personnes humbles et célèbres grâce aux témoignages de moments de leur vie, qui ont fait notre histoire. Par la magie d'Internet, les manuscrits les plus rares apparaîtront sur votre écran.

Les internautes, princes charmants des châteaux de la "Belle au Bois Dormant" de la mémoire, font revivre les ancêtres d'un regard posé sur leurs archives. Les lettres d'amour enchantent. Les comptes révèlent leur vie quotidienne. Les écrits montrent la pérénité des questions de l'être à travers le temps. Procès, luttes politiques et guerres furent les objectifs où ils se sont le plus impliqués mais devenus dérisoires quand les enjeux ont disparu. Pour les empires évanouis, il n'y a ni vainqueurs ni vaincus. L'histoire appartient à tous et la connaître aide à éviter les pièges des fanatismes idéologiques et religieux, qui détruisent les valeurs qu'ils prétendent défendre.

L'expérience de Thoiry s'étendra à d'autres lieux où dorment les souvenirs de l'humanité. Avec la mondialisation et à la veille de la conquête de l'espace, les hommes doivent à la fois préserver la diversité de leurs cultures et mélanger leurs racines dans l'exercice de leur vie professionnelle et affective. La civilisation planétaire sera bénéfique si elle valorise les identités culturelles. La connaissance de l'histoire aidera les citoyens de la planète Terre à accepter les diversités de l'être et à assumer les contradictions de la vie par une plus grande intelligence du coeur.

Préambule au Synopsis du Classement des Archives et à la visite du château

Thoiry est un lieu de mémoire où se sont réfugiés les documents comme autant de bateaux dans un port de l'océan du temps. Les qualités du site de Thoiry et la personnalité de Raoul Moreau déterminèrent la construction du château. Réciproquement l'édification du château et des jardins a modifié le paysage tant au niveau de l'environnement que celui de l'économie rurale.

Raoul Moreau, trésorier général de l'épargne du roi Henri II, puis intendant des finances, a épousé en 1545, noble dame Jacqueline Fournier qui descendait des seigneurs de Maizelan, et de Thoiry, héritière de Marcq. Il acheta des terres et des droits seigneuriaux à Thoiry et aux alentours. Ronsard lui a dédié un célèbre poème :

" Je sais Moreau, les affaires de France,
Je sais combien notre prince a souffrance
D'argent, le nerf des guerres. Et j'entends
Crier au camp les soldats mal contents...
J' ouis d' autre part la province affligée
D' impôts, tributs et de taille mangée
Qui donne sang et entrailles au roi,
A longs soupirs se lamentant...
Comme le fleuve en la marine court,
Tout cet argent tire devers la Cour.
Il ne faut plus que la reine bâtisse,
Ni que sa chaux nos trésors appetisse.
Mais que nous sert son lieu des Tuileries ?
De rien, Moreau, ce n' est que vanité.
Devant cent ans sera déshabité...
Son plus certain, son palais le plus beau,
C' est Saint Denis, quand auprès du tombeau
De son mari dormira, trépassée,
A jointes mains, à yeux clos renversée ".

Raoul Moreau, en réalisant une halle et un mur d'enceinte, fit de Thoiry le centre commercial des villages voisins. Le Château, en créant 400 ans plus tard un parc animalier de notoriété internationale, a attiré 16 millions de visiteurs en 33 ans et les activités libérales et professionnelles du village passérent de 15 à 95.

Sa fille Marie Moreau, épousa le Président Harlay de Sancy, seigneur de Maule, qui était propriétaire du célèbre diamant le "Sancy" mais qui se ruina pour les rois Henri III et Henri IV. La comtesse de La Panouse descend des Harlay par les Montmorency, donc des familles féodales de la région.

Ayant commis un meurtre à la grille du Château, le petit fils de Raoul Moreau s'était enfui en Italie, d'où il vendit Thoiry à son avocat Guillaume de Marescot, intendant du Roi.
La transmission familiale en ligne directe du Château est continue depuis 1609, car Guillaume de Marescot, est sept fois l'ancêtre de Paul de La Panouse, du fait de mariages entre cousins. Elle fonde la synergie et donne ses fonctions organiques à l'ensemble vivant formé par le château, les jardins, les collections, les archives, les familles qui l'animent, celle des châtelains depuis des siècles et chaque jour celles des visiteurs.

  • Château et jardins
    • La visite du château et des jardins
    • La Maison Familiale
    • Les jardins
    • L'architecture
    • Conclusion
  • Inventaire des archives du Château de Thoiry
  • Terrier de Thoiry, 1708
  • Terrier de Thoiry, 1775
  • Terrier de Marcq, 1775
  • Cadastre de Thoiry, 1852